Lexique otaku

Affichages : 104

Certains se posent des questions sur tel ou tel terme qu'on rencontre sur certains forums ou dans des discussions d'otak. Il est vrai qu'il existe un vocabulaire assez particulier et qui contient beaucoup de bouts d'anglais. En voici donc un petit lexique pour vous aidez à y voir plus clair....

.42 : C’est la réponse à la grande question sur la vie, l’univers et le reste. Reste plus qu'à trouver la question ultime dont 42 était la réponse....


.AMV: abréviation de "anime music video", les AMVs sont des œuvres vidéo réalisées par des fans avec des séquences extraites d'un (ou plusieurs) dessin(s) animé(s) japonais et montées en synchronisation avec de la musique, afin de produire l'équivalent d'un clip vidéo. Le résultat peut être parodique ou non. 


.Art Book: c'est un ouvrage grand format regroupant le travail d'un auteur ou d'un studio. On peut y trouver selon les cas des illustrations couleurs, des croquis préparatoires, des interviews,... En France, Glénat, Delcourt et quelques autres éditeurs publient des artbooks originaux. Pour le reste, il s'agit principalement d'imports du Japon. Il s'agit très souvent de livres imprimés de très bonne qualité, recherchés par les collectionneurs. Leur prix peuvent atteindre des sommes importantes, surtout quand ils sont vendu par une boutique spécialisée ici en Europe.


.Coodere : est un terme pour définir une personne qui affiche très peu d'émotions voir quasiment jamais, impassible et qui parle très peu. Par exemple, Yuki Nagato dans Haruhi Suzumiya ou Tenshi (Kanade) de Angel Beats.


.Cosplay: contraction de "costume play", ce terme désigne l'action de se déguiser le plus fidèlement possible en un héros d'anime, de manga, de jeu vidéo, de série live ou encore en un chanteur. Depuis quelques années le phénomène touche aussi la Suisse avec des concours lors de conventions comme Japan-Impact ou Polymanga.


.Dakimakura : Les dakimakura ou hugging pillow sont en fait de long oreillers ayant la particularité d'avoir une image imprimée d'un personnage provenant d'anime, manga ou de jeux vidéos (visual novel en particulier). Bien souvent, il s'agit d'une jolie demoiselle en petite tenue.


.Dôjinshi: ce sont des mangas dessinés par des artistes amateurs et généralement vendus pendant des conventions comme le Comiket. Ce sont habituellement des parodies d'œuvres populaires et ils sont souvent destinés à un public adulte (H-dôjinshi).Plusieurs mangakas connus ont commencé par là, comme Clamp ou Abe Yoshitoshi (un de ses doujinshi a d'ailleurs fait l'objet d'une série TV: Haibane Renmei).


.Ecchi: c'est un mot japonais signifiant "indécent" ou "lubrique".  Le style ecchi ne doit pas être confondu avec le hentaï : il n'est pas ici question de contenu pornographique ou érotique, tout est suggéré ou sous-entendu. On peut y voir des sous-vêtements mais ça ne va pas plus loin car l'approche est résolument humouristique.


.Fanservice : L'art de mettre un ou des persos dans un animé dans des situations que les passionnés de la série aimeraient voir. Par exemple, une héroine dans un costume de maid ou un Seifuku. Certaines séries cèdent à la facilité et insistent trop sur le fanservice au détriment du scènario....


.Fansub: c'est un terme employé dans le milieu des animes pour désigner le sous-titrage amateur d'une série animée, film d'animation, OAV... L'intérêt de la chose étant de pouvoir visionner ses séries préférées sans devoir attendre des années que celles-ci soient licenciées en France ou en Suisse, cependant la pratique n'est pas légale bien que partiellement tolérée. Pour répondre à ce phénomène, plusieurs éditeurs (Kaze ou Dybex par exemple) ont commencé à proposer des "simulcast" c'est à dire une diffusion d'une série en streaming avec sous-titre français quelques jours seulement après sa diffusion au Japon.


.Fanzine: contraction de "fanatic magazines" sont des périodiques (ou apériodiques) indépendants, crées et réalisés de manière désintéressée par et pour quelques passionnés sur un sujet donné.


.Goodies: il s'agit des produits dérivés liés à l'univers du manga et de l'anime. On peut citer les maquettes, les figurines, les posters, les autocollants,... L'un des premiers à avoir saisi tout l'intérêt de ces produits dérivés est le réalisateur américain George Lucas qui, au moment de la signature du contrat pour la réalisation du film Star Wars, se réserva les droits sur ces produits, lui permettant de se constituer une fortune lui permettant ensuite de produire les autres films de la saga lui-même.


.Hentaï: c'est un mot japonais signifiant "pervers". Désigne les séries au contenu érotique.


.Hikikomori: désignant une pathologie psychosociale et familiale touchant principalement des adolescents ou de jeunes adultes qui vivent cloîtrés chez leurs parents, le plus souvent dans leur chambre pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, en refusant toute communication, même avec leur famille, et ne sortant que pour satisfaire aux impératifs des besoins corporels. Il y aurait près d'un million de hikikomori au Japon, soit un jeune sur dix, et presque 1% de la population (qui est de 127 millions). La plupart (environ 77 %) de ces personnes sont de sexe masculin, souvent des fils aînés. Ni grabataires, ni autistes, ni retardés mentaux, ils se sentent accablés par la société. Ils ont le sentiment de ne pas pouvoir accomplir leurs objectifs de vie et réagissent en s'isolant de la société. Voir la série « Welcome to the NHK » (NHK ni Yôkoso) pour de meilleures explications.


.Kawaii: pour une traduction exacte prenez une jeune fille entre 12 et 16 ans et fait lui dire "Mignon!!!" sur un ton proche de l’hystérie. Plus sérieusement ce mot a acquis le statut de terme générique pour désigner tout ce qui est mignon, acidulé et touchant. Le monde « kawaii » s’est exporté en occident avec « Hello Kitty ! » et toute son imagerie proche du monde de la petite enfance. C’est ce côté acidulé qui plaît tant aux filles de tous âges et qui paraît si exotique pour les étrangers.


.Licence : ce mot veut tout simplement dire qu'une société a acquis les droits d'exploitation francophone d'une œuvre. Conséquence directe : les fansubs s'arrêtent. De ce terme découle le néologisme "licencié", qui veut donc dire "sous licence".


.Manga: littéralement "Image dérisoire", ce terme signifie bande dessinée en japonais. En français il désigne les bandes dessinées japonaises, voire les bandes dessinées d'influence japonaise. Le mot manga est souvent utilisé de façon impropre pour nommer d'autres produits visuels rappelant ces bandes dessinées (dessins animés, style graphique…).


.Magical girl: type d'histoires particulier caractérisé par le fait que le personnage principal est une jeune fille possédant des pouvoirs magiques. Très populaire dans le monde des animés et des mangas on peut citer l'incontournable "Card Captor Sakura" ou encore "Magical girl Nanoha".


.Mangaka: c'est l'auteur de mangas, à la fois dessinateur et scénariste car la différence est assez rare au japon. On demande généralement aux mangaka une très grande productivité, mais si leur manga fonctionne bien, ils peuvent devenir très riches (le pourcentage versé en droits d'auteurs étant généralement plus élevé qu'en Europe) et connaître la gloire en voyant leur série portée à la télévision ou au cinéma... Les mangakas travaillent généralement en indépendants mais s'accompagnent d'assistants qui les déchargent des parties les plus fastidieuses de la création de la bande dessinée (tramages, répétition des dessins...). Généralement, la carrière d'un mangaka commence d'ailleurs par l'assistance d'un autre mangaka.


.Mecha: abréviation de "mechanics", le terme mecha désigne un domaine de la science-fiction faisant intervenir des armures robotisées reproduisant les gestes des humains.


Moé : Mignon, charmeur, adorable. Peut désigner un style d'anime/manga autant qu'un perso. Exemple de perso Moé : Mikuru Asahina, etc... ( à ce sujet, consultez aussi cet article ).


.OAV: abréviation de Original Animation Video, il s’agit des animes destinés à être commercialisés directement sur le marché de la vidéo, sans diffusion préalable au cinéma ou à la télévision.


.One shot: ce terme emprunté à l'anglais désigne les histoires en un seul chapitre, volume ou tome (plus rare).


.OST: abréviation de "Original Sound Track", ce terme est utilisé au Japon pour désigner les bandes originales des animés ou des jeux vidéo. Le terme Original Sound Track est d'ailleurs entré tel quel dans le lexique japonais, comme de nombreux mots étrangers.


.Otaku: est un terme japonais composé de la préposition honorifique « o » et du substantif « taku » signifiant « maison », « demeure », le « chez-soi ». Le terme désigne communément aujourd'hui, une personne qui consacre la quasi totalité de son temps à une activité d'intérieur. En occident, on a tendance à utiliser ce terme pour désigner les fans d'animation, de jeux et de bande dessinée japonais.


.Scan-Trad: l'équivalent du fansub, mais pour un manga. Historiquement parlant, le scantrad a connu un essort antérieur à celui du fansub.


.SD: abréviation de "Super Deformed", ce mot est utilisé pour désigner un personnage dessiné de manière caricaturale, avec une grosse tête et un corps miniature. Cette forme graphique est utilisée pour faire ressortir le côté humoristique du personnage ou de la situation.


.Seifuku : Uniforme d'écolier(e) japonais(e). Contraction de "Sailor Fuku"


.Seinen: il s'agit d'une catégorie de mangas destinés aux jeunes adultes à partir de 18 ans visant plus particulièrement les étudiants. On y retrouve des titres comme "Monster" de Naoki Urasawa ou Gunslinger Girl de Yu Aida.


.Seiyû: il s'agit d'un doubleur ou d'une doubleuse d'anime. Ce métier reconnu peut déchaîner les foules au Japon. Certains sont véritablement considérés comme des stars.


.Sentaï: ce terme désigne les histoires de super-héros multicolores chargés de protéger le monde du mal. Ce style connu un tel succès depuis les années que l'on pu rapidement assister à la naissance d'histoires semblables à l'extérieure des frontières nippones. On peut citer X-or ou encore Bioman.


.Shôjo: ce sont des mangas destinés aux jeunes filles et adolescents à partir de 12 ans. Ils sont souvent très romantiques et "fleur bleue".


.Shônen: ce sont des mangas destinés aux jeunes garçons et adolescents à partir de 12 ans. C'est la catégorie dont le plus grand nombre nous est parvenu en Europe.


.Spoiler: on peut retrouver dans des articles, résumés ou dans les forums l'expression "attention spoiler". Elle signifie que des éléments clés de l'histoire vont être révélés par la suite. A éviter donc s'il on veut profiter pleinement du manga/anime. .


.Tankôbon: c'est le terme japonais pour un receuil d'épisodes d'une même série. Il compile plusieurs chapitres d'une même série. Ces chapitres sont habituellement pré-publié dans un magasine comme ShonenJump. Ce n'est qu'ensuite (et si le succès est au rendez-vous) qu'ils sont proposé en volume relié.


.Tsundere : Désigne un perso de nature méprisante voire agressif en apparence mais qui cache un fond amoureux envers la personne qu'elle semble détester le plus en apparence. Exemples de Tsundere : Asuka Langley, Haruhi Suzumiya, Louise de la Valière, etc...


.Yaoi: ce terme désigne à l'instar de "Bishônen ai", les histoires traitant de relations sexuelles entre hommes. Les auteurs tout comme leur lectorat sont majoritairement féminins.


.Yandere : Désigne un perso de nature gentille, aimante, adorable en apparence mais qui cache un fond mentalement dérangé voire psychopathe. Exemples de Yandere : Ryoko Asakura, Reina Ryuguu, etc...


.Yuri: il s'agit d'une catégorie de mangas à destination des femmes traitant d'amours lesbiennes. Ils sont plutôt orientés sur les sentiments que sur le sexe.

 

Voilà, en espérant avoir éclairé votre lanterne !

 

Sources :


http://www.manga.spiderneo.com/lexique.php

http://maxlefou.eurower.net/pages/pages.php?title=lexique-d-otaku

http://blog.gamekult.com/blog/kallen/default.html?cat=20818

Imprimer