Hi no Maru

La traduction de "Hi no maru" est "cercle du soleil". C'est le nom du drapeau du Japon mais celui-ci a toute une histoire derrière lui ....

 japon

Son nom officiel est "Nisshoki" qui signifie "étendard japonais". Son origine exacte est inconnue mais une légende parle d'un samouraï qui portait des dessins de soleil sur ses flancs. Pendant la période du Kamakura (1185 à 1333 ap. J.-C.), un prêtre bouddhiste du nom de Nichiren aurait confié un "disque solaire" (le rond rouge) au Shôgun qui allait combattre les mongols qui tentaient d'envahir le Japon afin de le faire flotter sur le mât du navire.

En 1854, les navires japonais avaient obligation d'hisser ce drapeau afin de se distinguer des navires étrangers.  A partir de l'ère Meiji (1868 à 1912 ap. J.-C.), l'utilisation du Hi no maru fût plus fréquente bien qu'aucun document ne l'ait encore officialisé comme symbole du Japon.


Par ailleurs, le soleil a un rapport fort avec la famille impériale japonaise, la légende voulant que l'empereur soit un descendant de la déesse du soleil Amaterasu. Si le disque rouge symbolise le pays du soleil levant, le fond blanc représente lui l'honnêteté et la pureté. La couleur rouge renvoi pour sa part à la sincérité et l'intelligence. 

Durant la deuxième guerre mondiale, c'est une variante à 16 branches qui était utilisée. Cette variante est utilisée aujourd'hui comme étendard de l'armée impériale japonaise. La propagande japonaise allait même jusqu'à dire que les drapeaux étrangers étaient défectueux ou mal terminés et qu'au contraire, le drapeau japonais était parfait à tous regards.

Imperial Japanese Army.svg

Pendant cette période, l'impression du Hi no maru était considéré comme l'expression de patriotisme et de soutien à l'Empereur. Pour les japonais, il s'agissait du "soleil levant qui va illuminer les ténèbres qui recouvrent le monde" alors que pour les américains, d'un symbole militaire très puissant. C'est pourquoi, il fût banni par l'occupation américaine dès la fin de la guerre et jusqu'en 1950.


Entre 1950 et 1999, le Japon ré-adopta ce drapeau dans sa forme originale (avec de mineures modifications de taille) mais il n'était pas toujours bien perçu tant à l'étranger qu'au Japon.

Ce n'est qu'en août 1999 que le Hi no maru fût officiellement adopté comme drapeau national, en même temps que l'hymne nationale : Kimi Ga Yo mais seulement après d'âpres négociations : certains considéraient qu'il s'agissait d'avantage de l'emblème de l'empereur plutôt que de celui du pays, d'autres redoutaient qu'il rappelle de trop mauvais souvenirs. Encore de nos jours, il ne flotte que devant les bâtiments gouvernementaux, la société japonaise ne l'affiche pas ouvertement.

Il n'en reste pas moins qu'il s'agit actuellement du drapeau officiel du Japon et que nul n'a le droit le droit de dicter à un pays quel drapeau il doit adopter. La loi japonaise ne punit pas la destruction de son propre drapeau mais elle punit la destruction de drapeaux de pays étrangers sur son sol.

 

 

 Sources :

Wikipedia

ClickJapan


Imprimer   E-mail